Nul ne peut les en empêcher, les USA peuvent déclencher une guerre contre l’Iran s’ils le souhaitent, en pseudo justiciers surarmés qu’ils se présentent. Mais qu’ils ne prennent pas tous les gens pour des imbéciles, en particulier les japonais qui les ont déjà démentis. 
Il s’agit d’analyser objectivement. 

Pour ironiser un peu, les mises en scène des USA incriminant l’Iran semblent sortir d’officines dont la précipitation voudrait nous faire croire qu’elles auraient même trouvé un passeport iranien motorisé et submersible à côté des lieux. Bien sûr et les médias occidentaux croient et relaient avec force ce genre d’inepties en espérant que le martellement des esprits donne l’effet escompté. Cependant libre à chacun ici et ailleurs de prendre ou non pour argent cash ce que disent les USA. 

Compte tenu du fait que les actions des compagnies énergétiques américaines ont grimpé jeudi après deux jours de chute libre, soit tout de suite après des «attaques» contre deux pétroliers en mer d’Oman, près du détroit d’Ormuz, on peut comprendre à qui profite cet incident. 

Quant à l’Iran, il n’est aucunement intéressé à un nouveau conflit d’envergure dans la région. Un tel acte de sabotage ne lui profiterait absolument pas, ni politiquement ni économiquement. Et comme l’incident impliquant deux pétroliers s’est produit au plus fort d’une visite historique du Premier ministre japonais en Iran, pour l’Iran, perpétrer une telle attaque aurait relevé d’une vraie folie. 

Tout cela témoigne de l’impossibilité pour l’Iran de perpétrer un tel acte de sabotage. Par contre, Téhéran a plus d’une fois mis en garde contre des provocations dans le Golfe qui pourraient être fomentées par certaines forces qui profitent des conflits et du chaos dans la région pour promouvoir leurs intérêts politiques. 

Le principal enseignement à tirer de cet incident est que les pays de la région doivent penser sérieusement à des négociations sur la sécurité pour minimiser la possibilité de tels incidents à l’avenir.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.