Les Forces de Sécurité Intérieure ont arrêté un ressortissant syrien accusé d’appartenance au groupe terroriste Al Nosra. Cette arrestation a eu lieu dans la localité d’Aarsal, au Nord Est du Liban.

Selon le communiqué des FSI, une surveillance des groupes ayant participé aux combats contre l’Armée Libanaise sur les hauteurs d’Aarsal a permis la localisation d’un membre d’Al Nosra désigné par les initiales A.Q. et âgé de 23 ans.

Ce dernier a alors été arrêté et aurait admis être entré au Liban en 2014 avec sa famille pour y rejoindre le groupe terroriste. Il y aurait subi un entrainement militaire basique et se serait battu aux côtés des militants fondamentalistes sunnites lors de la brève prise de la localité libanaise en août 2014.

Pour rappel, les organisations terroristes Al Nosra et Daesh avaient notamment coopéré dans la prise de la localité d’Aarsal en août 2014 suite à des combats contre l’Armée Libanaise et les Forces de Sécurités. Ils avaient alors pris en otage plus de 30 membres des forces de l’ordre.

Alors que Al Nosra, qui s’était rebaptisé Fatal al Cham avait depuis libéré les militaires libanais en sa possession, on était sans nouvelle de 9 militaires aux mains de Daesh, jusqu’à la fin de l’offensive militaire libanaise intitulée Farj al Jouroud qui visait à  mettre fin  à l’occupation de zones tenues par cette dernière.

Le 30 août 2014 déjà, le groupe terroriste Daesh avait décapité un soldat libanais de confession sunnite et originale du Nord Liban, Ali al-Sayyed, accusé d’avoir tenté de fuir les geôles du mouvement. La macabre mise en scène de cette execution avait été suivie par l’une des dernières preuves de vie des 9 autres militaires suppliant qu’on épargne leur vie et exigeant le retrait du Hezbollah du théâtre d’opération syrien.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.