Le Gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé s’est rendu auprès du Président de la République, le Général Michel Aoun, pour l’informer sur la situation monétaire actuelle au Liban.

Peu d’informations ont filtré sur le contenu des discussions, alors que le Liban est confronté à une grave crise économique, un fort taux d’endettement public qui atteint 166% du PIB et aussi l’arrivée à échéance d’une importante tranche obligataire pour un montant de 1.2 milliards de dollars, le 9 mars prochain.

Aussi, hier la Banque du Liban et non le ministère des finances, faute de fonds, indiquent certaines sources, a remboursé 71 millions de dollars au titre du paiement de coupons (ou d’intérêt) d’obligations dont les échéances s’étalent entre 2025 et 2030.

Pour l’heure, le Ministre des Finances Ghazi Wazni s’était montré enclin à annoncer un défaut de paiement pour lancer les négociations nécessaires à la restructuration de la dette libanaise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.