Moins d'une minute de lecture

Certaines sources proches de l’Élysée indique que le président de la république française Emmanuel Macron a appelé son homologue iranien Hassan Rouhani pour lui indiquer que toutes les parties concernées devraient cesser d’interférer au Liban et soutenir la formation du prochain gouvernement.

Cette information intervient deux jours après la démission du gouvernement Hassan Diab, alors que de source libanaise, on indique que la candidature de l’ancien premier ministre Saad Hariri comme successeur au grand Serail serait la plus probable.

Pour l’heure, la classe politique semble temporiser suite à l’explosion du port de Beyrouth le 4 août dernier, cela afin de ne pas perdre le pouvoir en organisant des élections législatives anticipées.

Il s’agirait pour lui établir un gouvernement d’union nationale technico politique qui exclurait un certain nombre de personnalités actuelles, chose qui pourrait encore plus complexifier la situation actuelle, alors qu’une partie de la communauté internationale semble souhaiter plutôt l’organisation de ces élections législatives anticipées, pour marquer un retour de la confiance des libanais envers une classe politique nouvelle.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français