6625912-9995178

Dans un communiqué publié dimanche soir, la Sûreté générale a déclaré détenir le libanais Ibrahim Ahmad Rayed, l’un des cerveaux du double attentat-suicide de Bourj el-Brajneh à Beyrouth, ainsi que le Syrien Mostapha Al-Jaraf pour avoir facilité le transfert d’argent au réseau d’Ibrahim A. Rayed.

Selon la Sûreté Générale, le Libanais Ibrahim Ahmad Rayed a avoué avoir planifié avec l’aide d’autres individus, le double-attentat sanglant qui s’est produit le 12 novembre à Bourj el-Barajné. Il a même reconnu avoir transporté un des kamikazes de la Syrie jusqu’au Liban-Nord, pour ensuite le déposer à Beyrouth, lui remettant armes et munitions.

Il a également avoué qu’il reçoit ses ordres d’un émir de Daech, et qu’il gère un réseau fondamentaliste œuvrant entre Tripoli, Achrafieh et Bourj el-Barajné. Par ailleurs, le Syrien Moustapha Ahmad Jarf a reconnu avoir transféré de l’argent à des membres du réseau de Rayed, une importante somme d’argent que les forces de sécurité ont retrouvé en sa possession.

Pour rappel, un double attentat commis ce jeudi 12 novembre par 2 kamikazes à proximité d’une mosquée, d’un centre commercial et d’un immeuble de la Sureté Générale Libanaise, dans le quartier de Bourj Barajneh, dans la banlieue Sud de Beyrouth avait fait jeudi 45 morts et plus de 200 blessés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.