Benjamin Redd, un journaliste, indique avoir été renvoyé après 4 ans au sein du quotidien libanais arabophone The Daily Star qui appartient au Premier Ministre sortant Saad Hariri, pour avoir tenté d’organiser une grève.

Il s’agissait, selon le journaliste, de protester contre les retards pris dans le versement de leurs salaires depuis plus de 6 mois.

Cette annonce, ce mercredi, intervient alors que le Liban traverse une grave crise économique. Alors que plus de 40% des entreprises libanaises pourraient faire faillite et que le taux de chômage continue à augmenter selon des estimations officieuses, de nombreuses institutions tant privées que publiques semblent aujourd’hui connaitre des difficultés pour le paiement des salaires de leurs employés.

Il s’agit notamment du cas des écoles ou des universités privées dont certaines n’ont réglés que le tiers des salaires du personnel enseignement. Face à cela, les enseignants ont organisé hier, une journée de grève.
Il s’agit également du cas des infirmières avec certains hôpitaux qui font actuellement face à de nombreuses difficultés économiques, l’état leur devant plus de 1.4 milliards de dollars d’arriérés.

Les institutions publiques ne sont pas pour autant épargnées. Ainsi, les employés intérimaires du ministère du travail ou de l’éducation nationales ont indiqué ne pas avoir reçu leurs salaires, certains depuis le début de l’année 2019.

Par ailleurs, le Liban a aujourd’hui connu une vague de suicides, une majorité provoquée par la dégradation des conditions sociales et économiques. Ainsi, selon une étude de la Banque Mondiale, 50% de la population pourrait se retrouver comme vivant sous le seuil de pauvreté en 2020.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.