Une plainte a été déposée au nom d’une association « Alliance Unie » et l’avocate Ihab Hallab devant la juge des affaires urgentes de la juge Rania Rahmé, afin d’obliger la société de télécommunication mobile à accepter le paiement des factures et services en Livre Libanaise et non en dollars et ce au taux officiel de 1 511 LL/USD

Selon cette association, la société Alfa aurait refusé de permettre le paiement des factures via un compte en livre libanaise, préférant les percevoir en dollars américains uniquement. Selon la plainte, cette exigence constitue une violation explicite des dispositions de la loi libanaise sur le crédit et le crédit et du Code pénal, en plus des problèmes actuels pour les libanais de se procurer les fameuses devises vertes.

Cette association estime que cette plainte vise également à protéger la livre libanaise et accuse certaines entreprises de profiter de la situation actuelle.

Pour rappel, le Liban traverse actuellement une importante crise financière en raison du fort endettement public qui atteint plus de 150% du PIB et sur fond de pénurie de dollar. Ainsi, de nombreux secteurs d’activité sont impacté par un manque de liquidité en devises étrangères nécessaires à l’achat des marchandises et des matières premières sur les marchés internationaux. Il s’agit notamment du cas des stations essence dont le syndicat avait appelé à la grève générale, jeudi et vendredi dernier avant de suspendre le mouvement samedi, des minoteries dont les stocks de blé s’amenuisent tout comme des hôpitaux avec les stocks de médicaments également qui commencent à manquer.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.