Moins d'une minute de lecture

L’administration américaine a décidé de réduire à 60 millions de dollars au lieu de 125 millions de dollars sa première contribution trimestrielle à l’agence d’aide pour les réfugiés palestiniens UNRWA, a annoncé le département d’état américain aux affaires étrangères.

Le département d’état américain aux affaires étrangères a également appelé l’agence onusienne au réexamen de sa mission dans les différents pays concernés dont le Liban et intervient alors que le Président Américain avait menacé les différents pays qui ont dénoncé sa décision du 6 décembre dernier reconnaissant Jérusalem comme étant la capitale d’Israël et d’y déménager son ambassade. Les autorités américaines indiquent cependant que cette décision n’intervient pas comme une mesure de rétorsion en rapport à la crise provoquée par cette décision.

Ils ont également indiqué avoir accordé 60 millions de dollars pour éviter à ce que l’UNRWA manque de fonds alors que la contribution annuelle américaine se montait à 355 millions de dollars en 2016.

Plusieurs pays, dont le Liban appelle au boycott des autorités américaines jusqu’à une remise en cause de cette décision.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.