L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés
Moins d'une minute de lecture

Face au tollé provoqué, la Banque du Liban aurait décidé de retirer sa décision de limiter les retraits en livre libanaise, annonce l’Association des Banques du Liban.

Pour rappel, les banques libanaises avaient commencé par limiter les retraits en monnaie locale, certaines à hauteur de 2 millions de livres par mois et d’autres à hauteur de 4 millions. La précédente limite était à 25 millions de livres libanaises.

Certaines sources indiquent que cette décision était motivée par la volonté de limiter la masse monétaire et ainsi mieux contrôler l’inflation. Cependant, la Banque du Liban aurait injecté près de 130 000 milliards de livres libanaises en 10 mois, notaient certains observateurs qui s’interrogeaient alors sur les décisions contradictoires prises par le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé ces quelques mois.

Selon d’autres sources, cette décision vise à réduire la masse monétaire présente dans les marchés locaux et à permettre d’en concentrer une grande partie au sein des banques locales qui souffrent actuellement d’un fort recul des dépôts tant en dollars qu’en livres libanaises suite à un fort manque de confiance dans le système financier actuel après qu’elles aient institué de manière unilatérale, un contrôle des capitaux sur les devises étrangères dès novembre 2019. 

Le retrait de cette décision, en dépit de ses inconvénients, pourrait encore affaiblir le gouverneur de la Banque du Liban et son rôle de tutelle face à l’association des banques du Liban qui ont déjà pris des mesures unilatérales comme l’imposition d’un contrôle informel des capitaux dès novembre 2019.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.