Moins d'une minute de lecture

L’ancien député Walid Joumblatt a indirectement accusé les personnes ayant involontairement incendié un pipeline d’en avoir détourné l’usage en l’utilisant dans le cadre d’une opération de contrebande de fioul à destination de la Syrie.

Pour rappel, des individus auraient ainsi fait plusieurs trous dans cette infrastructure hors-service depuis 1975 mais contenant toujours des matériaux inflammables, le 14 novembre dernier, provoquant un incendie dans les zones environnantes.

Cet acte de vandalisme visait probablement à voler le pétrole encore contenu par l’oléoduc, indiquent des sources sécuritaires, notaient les services sécuritaires.

Walid Joumblatt a ainsi accusé des distributeurs de fioul d’avoir amené des tankers débarquer illégalement leurs marchandises financées par le programme de subvention de la Banque du Liban afin de l’exporter vers la Syrie avec une image d’un individu fumant une cigarette sur fond orange, la couleur du Courant Patriotique Libre.

Depuis plusieurs mois, les autorités libanaises tentent de combattre la contrebande de produits subventionnés à destination de la Syrie. Plusieurs mini-oléoducs ont ainsi été démantelés dans les zones limitrophes de la Syrie.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.