Nous avons choisi deux témoignages parmi une centaine que nous avions reçus à la fin de la guerre, l’un de Tahiti et l’autre de la France, remerciant Libnanews pour sa présence et son activité lors du conflit de 2006, afin de les partager avec vous cette semaine. Il est utile de rappeler que Libnanews etait le seul flux d’informations francophones en direct en 2006 et grâce à son équipe de bénévoles, nous avons réussi à fournir toute l’info en direct depuis le Liban à tous les lecteurs francophones :

J’aimerai par une petite note personnelle vous remercier, car j’ai suivi l’info du Liban en direct.

Je suis outré, scandalisé, écœuré et je m’arrêterai là. Un soi disant peuple élu de dieu qui fait souffrir et qui décime un peuple. Un soi disant peuple avec une histoire, entre autre de David et Goliath dont ils sont fiers, aujourd’hui qui est David et qui est Goliath? Un million de libanais chassés de leurs maisons … où est l’exode?

Tuer, tirer sur des civils à qui on demande quelques heures plutôt de quitter leur domicile: bien sûr une cible facile, et des morts pour augmenter la popularité d’une armée en déroute. Tuer des malades qui cherchent des soins, mais ils ont osé défier le couvre feu. Et la liste est très longue… (Fadi Meroueh) 

Je suis, comme la plupart d’entre nous, libanais, bouleversée, scandalisée, écoeurée par l’actualité, la sauvagerie de l’état israélien et l’hypocrisie des politiciens occidentaux toutes nationalités confondues. Internet est précieux en ce moment pour rester informé sur l’actualité, d’autant plus que je vis à des milliers de kilomètres du Liban (Tahiti) et dispose de peu de moyens d’information locaux.

Depuis que j’ai découvert l’existence de votre site, je le consulte à longueur de journée, pour la régularité de ses informations, et la dénonciation qu’il fait des actes barbares qui sont commis sur le territoire libanais, Grâce à vous, j’arrive à suivre, quasiment heure par heure, le déroulement de cette sinistre actualité. Je respire un peu lorsqu’un semblant d’espoir se dessine, et replonge dans l’amertume lorsque la sauvagerie des israéliens reprend le dessus, sans que rien ni personne ne l’en empêche.

Je suis stupéfaite de l’appui du peuple israélien à son gouvernement, et toute ma tolérance à son égard de par le passé s’est à présent volatilisée. Il m’arrive même, en plus de mon mépris, de les plaindre, oui, car ils doivent être bien « atteints » dans leurs esprits pour se laisser endoctriner de la sorte par des dirigeants dont les actes relèvent plus de la psychopathie que de la politique.

De par ma profession (architecte), je me prends à rêver d’aller un jour aider à la reconstruction de tous ces quartiers anéantis et restituer un peu de confort à ces populations déplacées dont la dignité est plus que bafouée, mais cela sera-t-il possible?

Je vous écris pour adresser à votre équipe un grand merci pour les efforts que vous accomplissez au quotidien à travers ce site et les informations régulièrement diffusées. Je suis de tout coeur avec vous. Avec toute mon amitié, (Rania Haddad).