Moins d'une minute de lecture

Seulement 4622 véhicules ont été importés au Liban durant les sept premiers mois de 2020, une baisse qui atteindrait 71,3 %, indique l’association libanaise des importateurs de voiture.

Lors de la période correspondante de 2019, 16 124 véhicule avaient été alors importés.

Sont en cause plusieurs facteurs dont la crise économique, l’instauration par l’association des banques du Liban d’un contrôle des capitaux unilatéral empêchant le règlement des importations, l’arrêt par les banques des prêts à la consommation dont dépendent les achats des véhicules. Ainsi, le montant total des véhicules achetés au cours des derniers mois n’atteindrait que 33 millions de dollars seulement.

Par ailleurs, la même association indique que les importateur de voitures ont subi plusieurs dizaines de millions de dollars de perte suite à l’explosion du port du Beyrouth, le 4 août 2020. Un certains nombre d’entreprises importatrices ,notamment de véhicule de deuxième main, pourraient fermer leurs portes amenant à une hausse du taux de chômage.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.