Le président de la chambre, Nabih Berri, a qualifié de chose positive, l’annonce par le premier ministre Hassan Diab, du défaut de paiement de la république libanaise, ce samedi. Il s’agira, selon lui, maintenant de résoudre les défis auquel le Liban fait face, notamment dans le secteur de la production de l’électricité publique.

Ces propos, rapportés par le quotidien Al Joumhouria, interviennent alors que le Liban devrait prochainement entamer des négociations avec les créanciers détenant des obligations internationales libanaises. Il s’agira, selon Nabih Berri, aussi de mettre en pratique des mesures d’ici un mois à un mois et demi pour éviter les répercussions négatives sur le gouvernement et le pays entier.

Le Président le Chambre a également indiqué que si le Liban avait pris des mesures précédemment, cette situation n’aurait pas été atteinte.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

5 Commentaires

  1. Bonjour à la rédaction.
    Permettez moi de vous demander de rectifier une fois pour toute l’écriture du prénom du premier ministre.Linguistiquement il faut mettre un E à la fin de son prénom pour le distinguer de HASSAN. Qu’en pensez vous ? et Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.