Recevant Jan Kubis, coordinateur spécial de l’ONU pour le Liban, le Président de la République, le Général Michel Aoun, a indiqué qu’il ne permettra pas de voir le Liban être déstabilisé suite à l’assassinat en Irak du général iranien Qassem Souleimani, la semaine dernière, par un drone américain.

Il a également indiqué s’engager à maintenir la sécurité du Pays des Cèdres.

Pour rappel, le général Qassem Souleimani, responsable des opérations externes des Gardiens de la Révolution, de nombreux liens avec le Hezbollah. Il était notamment présent au Liban durant le conflit de juillet 2006. C’est avec le chef de la branche militaire du mouvement chiite Imad Moughnieh, également assassiné à Damas en 2008, qu’il avait évacué le dirigeant du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah. Cette coopération s’était ensuite poursuivie, notamment en Syrie lors de la guerre civile qu’a connu ce pays depuis 2011. Cependant, des sources proches du Hezbollah ont écarté pour l’heure toute riposte depuis le sol libanais.

Le pays des cèdres avait dénoncé l’assassinat du général iranien, toujours la semaine dernière. Par un communiqué, le Ministère des Affaires étrangères libanais a ainsi estimé que les frappes américaines en Irak constituent une violation dangereuse de la souveraineté de cet état. Il estime également que l’assassinat de Souleimani et de Muhandis augmentent les tensions régionales.

Lire également

Concernant la formation du prochain gouvernement du Premier Ministre désigné Hassan Diab, le Président de la République a assuré le représentant de l’ONU de l’accélération des efforts visant à mettre fin au vide institutionnel. Pour rappel, le gouvernement est sans gouvernement depuis la démission du Premier Ministre Saad Hariri, le 29 octobre 2019. Le prochain cabinet sera responsable de la mise en place du plan d’aide économique CEDRE.

Par ailleurs, le chef de l’état a également reçu le commandant de la FINUL, le général Stefano Del Col, pour évoquer avec lui, les développements régionaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.