Les autorités libanaises ont dénoncé l’assassinat par les Etats-Unis du général iranien Qassem Souleimani et du numéro 2 du mouvement populaire en Irak. Plusieurs autres personnalités auraient été également éliminées par cette frappe aérienne qui a visé un convoi au niveau de l’aéroport de Bagdad vers 3h du matin, dont Abou Mahdi Al-Mohandes. Le convoi appartenait au Mouvement Populaire, une formation paramilitaire chiite sous commandement de l’état irakien.Ce dernier en était le numéro 2.

Le Général Souleimani était, commandant de la Force Al-Qods, en charge des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution et même de la République islamique elle-même, jusqu’à être considéré comme numéro 2 iranien.

Lire également

Par un communiqué, le Ministère des Affaires étrangères libanais a ainsi estimé que les frappes américaines en Irak constituent une violation dangereuse de la souveraineté de cet état. Il estime également que l’assassinat de Souleimani et de Muhandis augmentent les tensions régionales.

De son côté, le dirigeant du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a appelé à ce que la Résistance se venge:

“Assurer la punition appropriée à ces assassins criminels sera la responsabilité et la tâche de tous les résistants dans le monde entier”, estime le dirigeant du Hezbollah, dans un communiqué.

Nous qui sommes restés à ses côtés suivrons ses traces et nous efforcerons jour et nuit d’atteindre ses objectifs. (…) Nous porterons son drapeau sur tous les champs de bataille et tous les fronts et nous intensifierons les victoires de l’axe de résistance avec la bénédiction de son sang pur

Pour rappel, la télévision iranienne avait révélé en octobre dernier, au cours de la diffusion d’un documentaire que le Général Qassem Soleimani avait passé la plupart de son temps au Liban, lors du conflit de juillet 2006 entre le Hezbollah, le Liban et Israël en compagnie d’Imad Moughnieh, haut commandant militaire du Hezbollah et tué en 2008 à Damas même dans une opération attribuée à Israël et à la CIA. 

Les 2 hommes auraient procédé à l’évacuation du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah de son quartier général situé dans la Banlieue Sud de Beyrouth, alors soumis à d’intenses bombardements israéliens. 

Lire également

Le Hezbollah et les unités iraniennes Al Qods ont également combattues côte à côte durant la guerre civile syrienne à partir de 2011.

En Iran, un successeur déjà désigné et jure de se venger

Les autorités iraniennes ont déjà nommé un successeur au général Qassem Souleimani. Il s’agit de son adjoint, Esmail Qaani, qui lui succède ainsi, indique l’Ayatollah Ali Khamenei dans un communiqué posté sur son site officiel.

Téhéran a ainsi appelé à 3 jours de deuil officiel ses institutions, alors que l’Ayatollah Ali Khamenei indique qu’une vengeance qualifiée de dure atteint ceux qui sont coupables de l’avoir assassiné. Cette mort, estime-t-il également doublera les efforts de la résistance contre les Etats-Unis et Israël.

Le Président Iranien, Hassan Rouhani, a également estimé que cet assassinat pousse l’Iran à résister d’avantage contre les Etats Unis. Les Gardes Révolutionnaires indique que les forces anti-américaines vengeront cette mort dans l’ensemble du Monde Arabe.

Israël en état d’alerte

Le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu a écourté une visite officielle en Grèce pour revenir d’urgence dans son pays. L’Armée Israélienne s’est également mise en état d’alerte maximum dans la crainte de représailles au Sud du Liban ou depuis le territoire syrien où stationnent des troupes iraniennes.

Benjamin Netanyahu a indiqué que l’état hébreu se tient aux côtés des Etats Unis dans une lutte qu’il a qualifié de juste. “Tout comme Israël possède un droit de légitime défense, les États-Unis ont exactement le même droit”. Il faisait allusion à des attaques ayant visé des intérêts américains en Irak.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.