Army Day au Festival de Jounieh 2019. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

La localité de Khaldeh connait un calme précaire au lendemain d’une ambuscade qui a visé le convo funéraire d’Ali Chebli à proximité de son domicile de Khaldeh. 5 morts sont à déplorer dont 3 membres du Hezbollah. 7 personnes auraient également été blessées dont un militaire libanais.

L’Armée Libanaise a réussi à évacuer les personnes présentes sur place pour les mettre en sécurité à bord de ses blindés pour les mettre en sécurité. L’armée libanaise avait également appelé au retrait de tout homme armé, annonçant via Twitter qu’elle allait ouvrir le feu sur eux. Par ailleurs, une chasse à l’homme a été organisée afin de mettre la main sur les assaillants, probablement appartenant à la tribu Ghosn ou à un clan apparenté.

Pour rappel Ali Chebli avait été tué lors d’un mariage à Jiyeh dans la nuit de samedi au dimanche dans ce qui semble être une opération de vendetta. En effet, il y a un an, des incidents avaient opposé le clan sunnite de la famille Ghosn à des chiites et notamment des membres du Hezbollah lors de la commémoration de la Ashoura, le 27 août 2020 après que le cheikh salafiste Omar Ghosn avait fait arracher des banderoles de l’Iman Hussein. Ces incidents avaient alors rapidement dégénérés en fusillade et même en tirs de RPG et un centre commercial appartenant à Ali Chebli incendié. Cette même nuit, le domicile d’Ali Chebli avait également été visée par une roquette. Pour sa part, le mouvement chiite avait réfuté avoir participé à ces incidents. 
Certaines sources sécuritaires avaient également accusé à l’époque le cheikh Omar Ghosn, un chef religieux salafiste d’avoir tenté de prendre la suite du Cheikh Ahmad Assir. Il aurait également été impliqué dans des transferts de combattants vers la Syrie et avait d’ailleurs été impliqué dans un attentat kamikaze visant la banlieue Sud de Beyrouth en 2014, amenant à une brève incarcération et menaçant alors de prendre les armes face au Hezbollah.

Ali Chebli sera finalement assassiné par un homme identifié comme étant Ahmed Zaher Ghosn, le frère de Hassan Ghosn.

L’incident du dimanche est intervenu en dépit des déclarations de la famille Ghosn qui avait estimé qu’avec la mort d’Ali Chebli, vengeance a été obtenue, tout en mettant en garde contre d’autres opérations visant des personnes impliquées dans la mort de leur proche. Ils ont également accusé le Hezbollah d’inciter à des tensions sectaires.

Quant au mouvement chiite, il a publié un commiuniqué appelant à l’intervention des forces de l’ordre et à la fin des combats ainsi qu’à l’arrestation des assaillants et à leur jugement par l’appareil judiciaire.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.