Le commandant de l’Armée Libanaise, le Général Joseph Aoun, a indiqué que l’institution militaire ripostera à toute agression israélienne avec « tous les moyens disponibles ». Ces propos font suite aux revendications de Tel Aviv sur une partie des eaux territoriales libanaises et notamment le bloc 9.

Le Ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, avait menacé le Liban de représailles militaires suite à l’appel d’offre sur l’exploitation gazière et pétrolière gagné par  un consortium comprenant les compagnies françaises Total, italiennes ENI et russes Novatek.

Le bloc 9 comprend une zone de 870 kilomètres carrés dont le territoire revient au Liban suite à la découverte d’une carte maritime de la zone en date de 1949 présentée lors des conventions d’armistice d’alors.

Parmi les autres contentieux, la construction par les israéliens d’un mur le long de la ligne bleu, ligne de démarcation stipulée par les accords d’armistice de 1949 et comprenant 15 points litigieux selon Beyrouth. Les autorités libanaises indiquent que la frontière entre les 2 pays est la ligne Paulet Newcombe de 1923.

Le Général Aoun a également réitéré l’opposition du Liban à toute violation des territoires libanais.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.