Moins d'une minute de lecture

Les dates de la conférence d’aide au Liban dite Paris IV ont été fixées au 6 avril a indiqué le Premier Ministre Libanais Saad Hariri. Il s’agira pour le Liban d’obtenir une aide financière afin de permettre à son gouvernement de financer les réformes économiques et sociales des prochaines années et de faire face à la présence d’un million et demi de réfugiés syriens.

Les autorités libanaises devraient préalablement adopter le budget 2018.

Le Liban attend jusqu’à 5 milliards de dollars d’aide pour financer notamment des réformes dans le domaine de production électrique ou de transports publics. Un partenariat entre secteur public et privé est également au programme.

Cette information intervient alors qu’un représentant des autorités françaises en charge d’organiser cette conférence Pierre Duquesne se trouvait au Liban. Ce dernier a réfuté toute information faisant état d’un boycott de la conférence par certains pays arabes et du Golfe. Toujours selon lui, 2 états du Golfe ont promis de participer à cette conférence et 2 étudiaient leur contribution possible.

Ces informations interviennent alors que les organisations internationales se montrent de plus en plus inquiètes face à la situation économique libanaise, le FMI estimant dans un dernier rapport que la situation reste fragile et que la croissance économique reste faible en rapport avec l’augmentation de la dette publique qui atteint désormais 80 milliards de dollars soit 155% du PIB.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.