Moins d'une minute de lecture

Le Ministre de la Santé a reçu une délégation des responsables des hôpitaux publics au Liban pour évoquer avec eux le dossier de la pandémie du coronavirus COVID-19 qui fait actuellement rage de part le monde, indique une dépêche de l’Agence Nationale d’information (ANI).

Ainsi, les hôpitaux gouvernementaux des localités de Nabatieh, Hermel, Baalbek, Mashghara, Al-Bawar, Bcharreh, Halba, Bint Jbeil, et de Tripoli, ainsi que l’Hopital gouvernementale Rafic Hariri de Beyrouth où la majorité des patients sont actuellement traités, seraient tours prêts à recevoir de nouveaux cas, liés à des infections respiratoires, qu’elles soient induites par la grippe saisonnière, des allergies ou encore le COVID-19.

Ces 10 hôpitaux publics font partie des premiers établissements équipés par le Ministère de la Santé. D’autres hôpitaux publics devraient être également prêts la semaine prochaine puis tous les hôpitaux gouvernementaux à partir de fin avril.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français