Moins d'une minute de lecture

Sur une grande chaine libanaise, la MTV Lebanon pour ne pas la nommer, une speakerine probablement en mal de scoop a décidé unilatéralement de déclarer que les animaux domestiques pourraient transmettre le coronavirus COVID-19 à leurs propriétaires. Suite à cela, vague d’abandons et certains mauvais plaisants ont décidé de se faire justice en déposant, de manière tout aussi inconsciente, des poisons dans certains quartiers de la capitale jusque dans les régions plus reculées du Liban.

Pour être plus clair aujourd’hui, le virus n’est techniquement pas transmissible à l’homme depuis les animaux domestiques, même s’il y a quelques cas où l’inverse s’est produit et qui sont documentés. Il s’agit du cas d’un chat en Belgique qui a été infecté par son propriétaire et qui présentait des troubles respiratoires et digestifs transitoires, de 2 chiens à Hong Kong, également par leurs propriétaires, sans symptômes.

Il faudrait peut-être rappeler à cette personne qui semble souffrir d’une autre maladie, celle de la paranoïa des animaux, que les seules maladies transmissibles par nos compagnons sont celles de beaucoup de joie, de beaucoup de bonheurs, quand ils sont présents mais aussi de beaucoup de chagrin une fois partis, parce qu’ils font partie de la famille pour le meilleur et pour le pire.

Pour plus d’informations

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.