Le conseil des ministres a décidé de suivre les recommandations du haut conseil de la défense, reconduisant l’état de mobilisation générale, en réalité un couvre-feu sanitaire, jusqu’au 26 avril, en raison de l’épidémie de coronavirus COVID-19. Pour rappel, le dernier bilan fait état de 575 contaminées, 66 personnes guéries et 19 décès.

Le président de la république, le général Michel Aoun, a ainsi indiqué que les mesures de précautions devraient être maintenues en dépit de la diminution du nombre de cas. En effet, même si un ralentissement des nouvelles contaminations est actuellement enregistré, le Liban s’attendrait à de nouvelles hausses en cas de relâchement des mesures.

La ministre de l’information a confirmé la nouvelle, indiquant que cette extension intervient pour prévenir une plus grande pandémie.

Concernant le retour des libanais bloqués à l’étranger, le Premier Ministre Hassan Diab a indiqué que le dernier vol qui aura lieu lundi permettra de procéder à l’évaluation du programme de retour et ainsi prendre une décision concernant la possible reprise des activités de l’aéroport international de Beyrouth.

Ces mesures de confinement, adoptées dès le 15 mars, ont permis, jusqu’à présent de limiter la propagation du virus. Cependant, de nombreuses violations ont été constatées, amenant les autorités libanaises à durcir le ton. Ainsi, le Ministère de l’intérieur a mis en place, dès ce lundi, un système de circulation alternée.

Concernant le volet économique, le Premier ministre a indiqué que plus de 90% des dépôts ne seront pas affectés par le plan de sauvetage présenté par le gouvernement libanais.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.