Un avion d'Air France à CDG. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
Un avion d'Air France à CDG. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Des informations faisant état du retrait du Liban de la liste verte pourrait amener à l’instauration de nouvelles restrictions à l’arrivée des voyageurs en provenance du Pays des Cèdres.

Parmi les autres pays concernés, les Etats-Unis ou encore Israël. Les états membres de l’Union européenne pourraient alors décider de mettre en place de nouvelles mesures et amenant à l’interdiction des déplacements pour des motifs non essentiels comme le tourisme ou les affaires.

Cette décision aurait été prise dès le 27 aout dernier mais sera officialisée ce lundi 30 aout et intervient alors que le Liban vient de dépasser le cap des 600 000 personnes officiellement contaminées depuis l’apparition d’un premier cas de coronavirus COVID19, le 21 février 2020.

Une nouvelle vague induite par le fameux variant Delta ou variant indien touche Beyrouth et le reste du Pays alors que seulement 30% de la population est vaccinée et que les mesures locales visant à combattre l’épidémie marquent le pas.

Cette augmentation induite par le variant Delta touche d’autres pays dont Israël en dépit d’une vaccination de 80% de sa population.

Les experts de la santé publique soulignent que même vaccinés, les personnes peuvent être contaminés, le temps de guérison et la gravité des symptômes étant réduits. Le risque de voir apparaitre aussi de nouveaux variants est réduit.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն