Crédit Photo: Agence Nationale d'Information
Crédit Photo: Agence Nationale d’Information

D’importants heurts ont eu lieu au centre-ville de Beyrouth alors que des militants du mouvement « tu pues » qui manifestaient, demandant la démission du ministre de l’Environnement Mohammed Machnouk suite à l’échec du gouvernement à désigner les vainqueurs de l’appel d’offre concernant le ramassage des déchets des différentes régions libanaises. Ce report intervient alors que des camions transportant des déchets de la Municipalité de Jounieh à destination du Nord Liban auraient été interceptés.

2 militants du mouvement « Tu Pues » arrêtés au centre ville de Beyrouth

Les Forces de sécurité ont procédé à l’arrestation de 4 sympathisants, Lucien BourjeilyImad BazziHassan Chamas et Waref Sleiman, du collectif « Tu Pues » au centre ville de Beyrouth alors qu’ils tentaient d’enlever les barricades menant au Grand Sérail, siège du Gouvernement. Les autres militants rassemblés place Riad el Solh ont également été dispersés par les Forces de l’Ordre qui utilisaient à cette occasion des canons à eau. Un des manifestants arrêté aurait été depuis libéré par les FSI.

Les autorités libanaises remettent leur décision à mardi prochain

Par ailleurs, la réunion du comité interministériel qui s’est déroulée au siège du CDR organisme normalement en charge de gérer l’attribution des contrats de ramassage des ordures des différentes régions libanaises s’est soldé par un échec. Le Ministre de l’environnement, Mohammed Machnouk a indiqué que l’étude de ses dossiers nécessitait de nouvelles évaluations.

Des camions transportant des déchets de la Municipalité de Jounieh interceptés à Tripoli

La chaine de télévision libanaise LBCI a indiqué que 2 camions transportant des ordures de la région de Jounieh ont été interceptés par des militants et les forces de sécurité libanaises au niveau de l’autoroute reliant Chekaa et Tripoli. Un des conducteurs interviewé a indiqué recevoir 500 USD par transport et qu’une dizaine de camions auraient déjà effectué ce type de transport à destination d’une propriété privée de la capitale du Nord Liban. Ces transferts étaient destinés à retirer une partie des déchets localisés sous les ponts de Jounieh.

Les dockers reprennent le travail au Port de Beyrouth

Niveau port de Beyrouth, le syndicat des dockers a annoncé la reprise des activités portuaires après avoir reçu les assurance du ministre de la Santé, Wael Abou Faour du refus du premier ministre Tamam Salam à ce que soit stocké les ordures à proximité des installations. Cet appel au boycott intervenait alors que 2 bulldozers semblaient préparer un terrain dans la zone AB du port pour stocker les ordures de la ville de Beyrouth.

Le ministre de la santé avait précédemment mis en garde contre un risque sanitaire en raison de la présence de silos et d’unités de transformation de la farine à proximité du Port de Beyrouth.

Le Ministre de l’Economie Alain Hakim a estimé que seule une solution temporaire de stockage à proximité des frontières syriennes pouvait pour l’heure se concrétiser, indiquant que les autres solutions comme l’incinération, le stockage ou l’exportation des déchets nécessitaient une mise en oeuvre à long terme.

Nos dossiers:

Mise à jour 20:13 
Libnanews