Crise économique: Le Liban paye le prix de la dégradation de ses relations avec les pays du Golfe (Responsable des EAU)

213
Moins d'une minute de lecture

Le Ministre des Affaires Etrangères des Emirats Arabes Unis, Anwar Gargash, a estimé que le Liban par sa crise économique, paye le prix de la détérioration de ses relations diplomatiques avec les pays du Golfe.

Il faisait allusion à la détérioration des relations entre pays du Cèdre et pays arabes qui accusent Beyrouth de se rapprocher, en raison de l’influence du Hezbollah, de l’Iran.

Anwar Gargash estime également la situation économique libanaise extrêmement préoccupante et que les Emirats offriront une aide financière que sous certaines conditions.

Si nous voyons nos amis, les grandes puissances, s’intéresser au Liban et travailler sur un plan, nous le prendrons en considération. Mais pour le moment, ce que nous voyons réellement, est que les relations entre le Liban et les pays arabes et du golfe se détériorent depuis 10 ans. Le Liban paye partiellement le prix de cela maintenant.

Anwar Gargash a notamment directement accusé le Hezbollah d’avoir “une réelle armée au sein de l’état” avant de mettre en garde: si vous brulez les ponts, il vous sera très difficile d’obtenir “le réservoir de bonne volonté et de soutien financier que le Liban nécessite”.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français