Après les déclarations du Premier Ministre Israélien, Benjamin Netanyahu accusant le Hezbollah de contrôler le Liban, c’est au tour du numéro 2 du mouvement chiite de lui répondre.

Cheikh Naïm Kassem s’est ainsi exprimé sur les ondes d’une chaine libanaise ce dimanche, estimant que l’état hébreu n’est pas prêt à entamer un nouveau conflit en raison notamment de la complexité de la situation actuelle.

Le Hezbollah, selon lui, est prêt à répondre à un tel conflit si toutefois Israël l’entreprenait.

Abordant la question du rôle du Hezbollah au sein du nouveau gouvernement Hariri III, Naïm Kassem a indiqué que ce dernier n’occupait que 10% des sièges ministériels, avec 3 ministères, celui de la Santé, celui aux affaires parlementaires et à la jeunesse et aux sports.

Cheikh Naïm Kassem a également indiqué que le mouvement chiite ne contrôlait pas le ministère de la Santé, l’un des principaux budgets de l’état. Jamil Jabak, indique le responsable chiite, sera chargé d’améliorer les hopitaux publics et de diminuer la facture médicale du Pays. Il répondait ainsi aux préoccupations américaines qui avaient indiqué boycotter tout ministère géré par le mouvement chiite.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.