Un nouveau scandale fait polémique, avec la révélation, officiellement par le Gouverneur de la Ville de Beyrouth, Ziad Chbib, de l’expiration des contrats concernant les parcmètres de la ville de Beyrouth depuis 2010. Ainsi, la société en charge de la collecte et de la maintenance de ces parcmètres aurait bénéficié de certaines protections.

Cette société, Parkmeterlebanon, appartiendrait à un certain Nasri Nasri Lahoud et Chafic Sunno. Selon le site Beirut 24, le député Hadi Hobeiche et Hoda Salloum, directrice générale du Centre de Gestion du Trafic Routier, seraient également impliqués dans la protection de cette entreprise.

Selon certaines sources, une enquête serait également en cours pour connaitre le devenir de l’argent collecté par leurs machines.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

  1. Encore un scandale !!!
    Mais pourquoi tout le purin commence à couler de la bouche des responsables après tant de temps ? N’y-a -t-il pas un modus vivendi qui reflète la magouille partagée par tout ce beau monde !
    Veulent-ils ainsi une loi d’amnistie générale comme pour effacer tous leurs péchés à la confesse ?
    Croient-ils encore au Père Noël qui leur apporte leurs cadeaux depuis des décennies ?
    Voyons , nous les enfants du pays , vivant à l’étranger , croyons aussi que le soulèvement social est une réalité et un devoir des jeunes générations pour leur avenir et celui de leur pays .
    Vive la révolte populaire et vive le Liban plus propre à jamais .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.