Un nouveau scandale fait polémique, avec la révélation, officiellement par le Gouverneur de la Ville de Beyrouth, Ziad Chbib, de l’expiration des contrats concernant les parcmètres de la ville de Beyrouth depuis 2010. Ainsi, la société en charge de la collecte et de la maintenance de ces parcmètres aurait bénéficié de certaines protections.

Cette société, Parkmeterlebanon, appartiendrait à un certain Nasri Nasri Lahoud et Chafic Sunno. Selon le site Beirut 24, le député Hadi Hobeiche et Hoda Salloum, directrice générale du Centre de Gestion du Trafic Routier, seraient également impliqués dans la protection de cette entreprise.

Selon certaines sources, une enquête serait également en cours pour connaitre le devenir de l’argent collecté par leurs machines.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

1 COMMENTAIRE

  1. Encore un scandale !!!
    Mais pourquoi tout le purin commence à couler de la bouche des responsables après tant de temps ? N’y-a -t-il pas un modus vivendi qui reflète la magouille partagée par tout ce beau monde !
    Veulent-ils ainsi une loi d’amnistie générale comme pour effacer tous leurs péchés à la confesse ?
    Croient-ils encore au Père Noël qui leur apporte leurs cadeaux depuis des décennies ?
    Voyons , nous les enfants du pays , vivant à l’étranger , croyons aussi que le soulèvement social est une réalité et un devoir des jeunes générations pour leur avenir et celui de leur pays .
    Vive la révolte populaire et vive le Liban plus propre à jamais .

Les commentaires sont fermés