Ghassan Tuéni
 

Ghassan Tuéni s’est éteint ce matin. J’avais pu découvrir cet Homme par sa préface d’un livre d’Histoire pour gamin au début des années 80. Il indiquait ainsi que « la Guerre du Liban ne fait pas encore parti de l’Histoire parce qu’elle ne s’était pas achevée ». 

Cette préface, écrite à l’époque ou le conflit fratricide perdurait nous rappelle la fragilité de la situation par laquelle le Liban passe aujourd’hui. Oui, la Guerre du Liban ne s’est pas encore achevée, elle perdure jusqu’à aujourd’hui et prend les meilleurs d’entre nous, que ce soit par la faucheuse ou par l’exil. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Nos Lecteurs sont également les auteurs de ce site. Vous pouvez soumettre votre tribune libre, vos réactions ou analyses en rapport avec les évènements actuels, en envoyant un courriel à [email protected] Une fois accepté par l’équipe Libnanews, votre texte sera publié dans la rubrique opinion ou dans les catégories appropriées. N’oubliez cependant pas les règles élémentaires de la courtoisie et veuillez respecter les règles et les usages de la Langue Française. Nous ne sommes toutefois pas responsables des opinions ou du contenu soumis par Nos Lecteurs.