Le Premier Ministre de la République Libanaise a présidé ce matin une réunion à laquelle ont assisté un certain nombre de ministres, responsables des services publics, responsables de la politique monétaire et également représentants des banques et des agents de change.

Le Premier Ministre a estimé que la détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar semble avoir être induite par une spéculation contre la monnaie locale. Ainsi, “comme le disent les rapports, les gens ont vendu plus de 5,5 millions de dollars le premier jour. Le deuxième jour, ils ont vendu plus de 4 millions de dollars, ce qui signifie qu’il y a eu un flux de dollars vers le marché, jusqu’à 10 millions de dollars en seulement deux jours. Le troisième jour, tout a soudainement disparu du marché, et le volume des ventes n’a pas dépassé 100 000 dollars. Bien sûr, cela est étrange et sans conséquence”, estime Hassan Diab.

Il a ensuite accusé des personnes non mentionnées d’avoir spéculé sur la parité de la livre libanaise et indiqué qu’il y aura une enquête à ce sujet.

S’adressant aux participants à la réunion, le Premier Ministre a noté que “vous qui êtes ici tous les organes, je suppose que vous avez des réponses à ce qui s’est passé, car cette affaire se répète, et j’ai dit: Avant de jouer comme moyen de subsistance, nous ne serons pas réduits au silence. “

Le chef du gouvernement a noté que la mission des autorités est de protéger les gens et leurs moyens de subsistance.

Concernant les mesures adoptées par le conseil des Ministres, Hassan Diab a indiqué qu’il s’agira également d’éviter toute nouvelle tentative de manipulation du prix du dollar et commencer à réduire progressivement le prix. Il a souligné qu’il s’agira de créer une salle d’opération à la Direction générale de la sécurité publique pour assurer le suivi de la question.

Le gouverneur de la Banque du Liban, également présent à cette réunion tout comme le président du syndicat des agents de change Mahmoud Mourad, qui est accusé d”avoir manipulé le cours de la livre face au dollar au marché noir et qui a été libéré contre une caution, se seraient ainsi engagés à injecter des devises étrangères sur le marché local. Il s’agira ensuite d’empêcher certains intérêts de spéculer contre la Livre Libanaise ou encore de les transférer à l’étranger.

Hassan Diab condamne les incidents de Tripoli et de Beyrouth

Le Premier Ministre avait précédemment condamné les incidents qui ont eu lieu ce weekend à Beyrouth et Tripoli. Il s’agit d'”un coup porté à tous les éléments de l’État”.

Il a appelé les autorités judiciaires à se saisir de la question et à arrêter toute personne impliquée dans ces incidents.

“Si ces personnes ne sont pas arrêtées, il n’y a aucun intérêt à l’existence de l’État tout entier”, a-t-il conclu.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.