Des heurts se sont déroulés en début de soirée entre manifestants et forces de sécurité à proximité du Ministère de l’Intérieur à Sanayeh.

Selon l’Agence Nationale d’Information, ces incidents se seraient déroulés quand les Forces de Sécurité ont tenté de repousser les manifestants qui entendaient protester contre l’attaque qu’a subi un convoi de voitures à proximité du Palais d’Ein el Tineh, résidence du Président du Parlement Nabih Berri, plus tôt dans la journée par des partisans de ce dernier.

Les manifestants tentent de relancer un mouvement qui a débuté en octobre 2019. Ils dénoncent une classe politique qu’ils accusent de corruption et d’avoir mené à la banqueroute économique du Liban. Ce mouvement s’était essoufflé en raison de la crainte de voir l’épidémie du coronavirus s’étendre au Pays des Cèdres. Les autorités publiques interdisent tout type de rassemblement pour l’heure.

Les autorités publiques craignent la multiplication des incidents en raison de la dégradation des conditions sociales et économiques induits par la crise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.