Des avions de combat israéliens ont une nouvelle fois bombardé des postes militaires syriens situés à proximité de la capitale Damas, en violant l’espace aérien libanais, indique un communiqué de l’Armée Syrienne publié ce mardi 9 janvier.

4 avions israéliens auraient ainsi violé l’espace aérien libanais dans cette opération à 2h40 du matin.

L’aviation israélienne aurait ainsi tiré un missile Air-Sol sur la base militaire d’al-Qutayfah depuis l’espace aérien libanais. Cette région hébergerait notamment une importante base de la garde républicaine syrienne. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, pour sa part, indique que les dépôts visés appartiendraient conjointement à l’Armée Syrienne et au Hezbollah dont l’aile militaire a porté secours au régime syrien lors de la guerre civile.

L’Armée Syrienne indique, pour sa part, avoir répliqué à ces tirs en abattant le missile en question.

Toujours selon le même communiqué, 4 autres missiles auraient ensuite été tirés à partir de l’espace aérien israélien. Alors qu’un de ses missiles auraient été interceptés par la DCA syrienne, 3 autres missiles n’auraient fait que des dégâts matériels.

Pour l’heure, aucun communiqué n’a été publié par les autorités israéliennes à ce sujet.

Pour rappel, Tel Aviv accuse régulièrement le Hezbollah et l’Iran d’utiliser le territoire syrien pour transférer au mouvement chiite des équipements militaires.

Pour rappel également, un rapport remis par le Secrétaire Général Antonio Guterres au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce 29 novembre 2017, avait accusé Tel Aviv d’avoir violé 758 fois l’espace aérien libanais rien qu’au cours des mois de juillet à octobre et cela en contradiction avec la résolution 1701 du conseil de sécurité de l’ONU qui garantie la souveraineté libanais sur l’ensemble de son territoire. Pour sa part, les autorités israéliennes accusent le régime syrien et l’Iran de transférer des armes et des munitions vers le Hezbollah. Les autorités libanaises accusent les forces israéliennes d’avoir violé la souveraineté libanaise plus de 7 000 fois rien que pour les 11 premiers mois de 2017.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.