Devant le centre électoral de Douma, Nord Liban. Crédit photo: Libnanews.com
Devant le centre électoral de Douma, Nord Liban. Crédit photo: Libnanews.com

Le quotidien Al Bina note que le Liban est désormais entré dans la phase active de la campagne des législatives dont le scrutin est prévu le 15 mai prochain.

Toujours selon le journal, les Forces Libanaises tenteraient de profiter du soutien de l’Arabie saoudite pour contrer le Courant Patriotique Libre et ses alliés, avec en ligne de mire l’obtention du soutien de la rue sunnite. Quant aux partisans de l’ancien premier ministre Saad Hariri, ils refuseraient cette récupération et pourraient prochainement appeler leurs soutiens à s’abstenir de voter pour les candidats soutenus par les Forces Libanaises ou en faveur de l’ancien premier ministre Fouad Saniora.

Al Binaa note que ses sources confirment que la communauté libanaise présente en Arabie saoudite et dans le Golfe aurait reçu des consignes de vote en faveur des Forces Libanaises. Un mécanisme même de représailles aurait été mis en place à l’encontre de ceux qui ne le feraient pas. Cette nouvelle stratégie de chantage visant les libanais du Golfe interviendrait en raison d’informations parvenues aux ambassades des Etats-Unis et d’Arabie saoudite estimant, sur base d’un nouveau sondage, que les candidats des forces libanaises ne pourraient pas dépasser le nombre de 10 députés, soit moins que les 15 parlementaires actuels, ce qui pourrait donc mettre à mal la stratégie mise en place visant à contrecarrer le Hezbollah et ses alliés au Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.