L'axe Jezzine Saïda interrompu à la circulation. Crédit Photo: NNA
L'axe Jezzine Saïda interrompu à la circulation. Crédit Photo: NNA

La livre libanaise perd du terrain face au dollar au marché noir après l’annonce hier, du gouverneur de la Banque du Liban, de l’arrêt du volet carburant du programme de subvention. Cet arrêt devrait ainsi provoquer une pression supplémentaire d’environ 250 millions de dollars mensuellement sur le marché local.

Le prix des carburants devrait ainsi s’aligner sur celui des prix internationaux soit dans une fourchette de 15 à 20 USD selon le cours du marché noir. Cet arrêt des subventions pourrait même inverser la contrebande d’essence depuis la Syrie. Ainsi, le Liban pourrait désormais bénéficier de l’essence syrienne puisque son prix local est situé dans une fourchette de 10 à 13 USD.

Cependant, la Banque du Liban indique qu’elle poursuivra d’offrir des dollars à hauteur du taux de change Sayrafa, soit à 17 000 LL/USD.

Au marché noir, à l’heure où sont rédigées ces lignes, le taux de change de la livre est de 20 650 LL/USD à l’achat et de 21 700 LL/USD à la vente.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն