La valeur de la livre continue à baisser face au dollar au marché noir, avec une parité de 5 500 LL/USD à l’achat et de 5 700 LL/USD à la vente, indiquent plusieurs sources concordantes, alors que le syndicat des agents de change a annoncé une modification de son mécanisme de vente des dollars.

Pour l’heure, même si la parité entre livre et dollar est maintenue à 3 850 LL/USD à l’achat et 3 900 LL/USD à la vente auprès des changeurs officiels, désormais face aux abus de la semaine dernière, il s’agit désormais de présenter, outre sa carte d’identité, les documents nécessaires pour prouver un besoin en dollar comme le paiement de salaires pour employés de maison, l’achat de billets d’avion ou encore le financement d’études universitaires et du loyer d’étudiants à l’étranger et le paiement de prêts en dollars au Liban, pour obtenir 200 USD seulement.

Les économistes, qui estiment que l’injection de près de 4 millions de dollars quotidiennement par la Banque du Liban ne suffit pas à stabiliser la monnaie nationale, pensent que ces mesures, qui limitent encore plus l’accès aux devises vertes, pourraient encore augmenter le recours au marché noir et donc à contribuer à la dégradation de la parité de la livre libanaise.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.