Fortement critiqué ces dernières semaines après avoir échoué à faire baisser la parité du dollar face à la livre libanaise, le syndicat des agents de change a publié un communiqué faisant état d’un nouveau mécanisme concernant la vente de billets verts au public.

Pour l’heure, le taux de change au marché noir de la livre libanaise face au dollar se maintient au-delà des 5000 LL/USD, avec une parité de 5 400 LL/USD à l’achat et de 5 500 LL/USS à la vente. Pour leur part, le syndicat des agents de change a indiqué, depuis vendredi, établir la parité de la livre libanaise face au dollar à 3 850 LL/USD à l’achat et à 3 900 LL/USD à la vente.

Il s’agit désormais de présenter, outre sa carte d’identité, les documents nécessaires pour prouver un besoin en dollar comme le paiement de salaires pour employés de maison, l’achat de billets d’avion ou encore le financement d’études universitaires et du loyer d’étudiants à l’étranger et le paiement de prêts en dollars au Liban.

Ainsi, la mesure permettant la vente de seulement 200 USD par personne à la parité établie par la banque centrale est désormais abolie. Précédemment, les mesures appelaient les personnes souhaitant obtenir ces dollars, à présenter une pièce identité ainsi que les motifs d’achat.

Cependant, ces mesures ont été largement critiquées avec la présence de nombreuses personnes à proximité de bureaux de change ouvert en dépit des risques de voir le coronavirus COVID19 se propager ou encore par la fraude effectuer par certains. Cette fraude consistait à donner 200 000 LL à chaque personne qui se présentait avec une carte d’identité. Les agents de change conservaient les sommes officiellement achetées en vue de les revendre plus tard, une fois la livre libanaise dévaluée.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.