La compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines pourrait interrompre la vente de billets à ses comptoirs, indique le quotidien The Daily Star.

Cette décision aurait été prise à l’issue d’une réunion entre le Premier Ministre Libanais, Hassan Diab, le Ministre du Tourisme, Ramzi Msharrafieh, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) propriétaire de 98% des actions de la compagnie Riad Salamé et son Président, Mohammed Hout.

Cette décision interviendrait suite aux protestations de l’Association des agents de tourisme et de voyage au Liban, qui estimaient que cette compétition était injuste, la MEA vendant des billets en livre libanaise alors qu’elle réclamerait à ces derniers des dollars.

Ainsi, indirectement, les clients libanais se verront obligés de recourir aux services d’agents de voyage qui exigent d’être payés en dollar.

Cependant, la vente de billets via son site internet serait encore possible à condition qu’elle se fasse en devises étrangères.

Cette information intervient alors que le 16 février dernier, la MEA avait décidé de n’accepter de vendre des billets d’avions en dollars seulement. Cette décision a été ensuite annulée suite à la demande du Premier Ministre Hassan Diab et aux appels à boycotter la compagnie aérienne qui circulait sur les réseaux sociaux.

Aussi, le Liban traverse une grave crise financière symbolisée par la pénurie de dollars sur le marché local. Ainsi, les banques libanaises, via une décision de l’Association des Banques du Liban (ABL), ont imposé un contrôle des capitaux, réduisant les sommes en dollar pouvant être retirées et interdisant, sauf exception, les transferts à l’étranger.

Ainsi, les déposants libanais ne peuvent retirer que 50 USD par semaine pour les comptes disposant d’un solde de moins de 1000 USD, à 1000 USD par semaine pour les comptes dépassant 1 million de dollars. Cependant, ces sommes dépendent des établissements bancaires eux-même.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.