La ministre de la justice japonaise Masako Mori est attendu la semaine prochaine au Liban pour discuter du dossier Carlos Ghosn.

Pour rappel, le célèbre homme d’affaire était arrivé au Liban, le 29 décembre, à l’issue d’une rocambolesque évasion depuis le Japon, où il avait effectué près de 130 jours de prison depuis novembre 2018 dans les geôles japonaises avant de bénéficier d’une libération à condition de résider d’un lieu sous surveillance suite à des accusations de malversations financières.

Il avait indiqué avoir fui le système judiciaire japonais et non la justice, estimant que de hautes personnalités locales avaient comploté contre lui.

Le Liban aurait été informé par Interpol d’un dépôt d’un mandat d’arrêt international contre Carlos Ghosn. Cependant, il n’y a que peu de chance pour que les autorités libanaises puissent remettre l’homme d’affaires aux autorités nippones qui l’accusent de détournements de fonds, Beyrouth n’autorisant pas l’extradition de ses ressortissants.

Ainsi, Masako Mori devrait venir au Liban pour expliquer le système judiciaire japonais aux autorités libanaises et améliorer la coopération entre les 2 pays, qui n’ont aucun traité d’extradition entre eux.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.