Le ministre des finances Youssef Khalil a annoncé ce mercredi que le dollar douanier passera à 15 000 LL/USD dès le 1er décembre, augmentant de facto les taxes concernant les importations. Cependant, cette mesure pourrait être contestée, le code des douanes stipulant que le dollar douanier doit être aligné sur le taux de la Banque du Liban qui ne passera à cette parité que le 1er février 2023.

Selon el ministre, cette mesure contribue à freiner l’exploitation des écarts de prix et à limiter les lacunes et les pertes encourues par la trésorerie, alors que ce taux avait déjà été adopté dans le cadre du budget 2022, adopté seulement au début du mois de novembre.

Si l’objectif est d’unifier les taux de change, les observateurs doutent que cette mesure aboutisse en raison de l’augmentation significative de la masse monétaire induite par l’augmentation des salaires dans le cadre du budget 2022. Ils notent aussi que l’absente de toute perspective concernant un possible accord avec le FMI en raison de divergence notamment quant aux projets de réformes. Des sources proches du FMI notent ainsi que les projets de loi présentés par les autorités libanaises concernant la levée du secret bancaire, la mise en place des lois concurrentielles ou encore la restructuration des banques libanaises sont dénaturés et se font à l’encontre des propositions du Fonds Monétaire Internationale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?