Après l’échec de voir le projet de contrôle des capitaux être avalisé par les commissions mixtes, le gouvernement Mikati III a fait circuler une nouvelle version de ce texte, estimant que celui-ci devrait être impérativement approuvé avant les élections législatives de mai 2022, cela afin de faciliter les négociations avec le FMI.

Ce nouveau texte devrait être présenté ce mercredi lors de la réunion du Conseil des Ministres qui est prévue à partir de 16 heures.

De source médiatique, on indique également que pourrait être proposé un projet permettant le transfert des dépôts des déposants ou une partie de ceux-ci en actions de la banque (ou Bail-In), de funsionner les banques locales avec des banques arabes qui souhaitent investir au Liban ou encore de permettre à ces établissements étrangers d’obtenir plus de 49% des actions des banques, cela afin de sauver les dépots. Cependant, le secteur devrait rester en contreparie soue le contrôle du commission composée par le gouvernement et l’Association des Banques du Liban.

Concernant le projet de contrôle des capitaux en lui-même, une commission spéciale devrait être créer pour rédiger de nouvelles circulaires et faire appliquer les mesures. Il s’agira aussi de permettre les virements internationaux, les retraits, les transferts locaux mais surtout de permettre aux entreprises de disposer librement des fonds obtenus via l’importation de marchandises et de services.

Pour rappel, le précédent projet, justement retiré, ne permettant pas de faire la distinction entre dollars frais et lollars concernant les importations.

Par ailleurs, les banques seraient dans l’obligation de permettre l’ouverture de nouveaux comptes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.