À l’issue d’une réunion avec la délégation du FMI qui achève aujourd’hui sa visite au Liban, le Président de la chambre Nabih Berri a indiqué que le Liban sera prêt à faire des sacrifices.

Certains rapports de presse indiquent que l’une des demandes du FMI serait de hausser la parité officielle entre livre libanaise et dollars qui passerait ainsi de 1507.5 LL/USD actuellement à une échelle allant de 1 750 LL/USD à 2 000 LL/USD, avec pour objectif de mettre fin à l’existence de 3 taux actuellement, un taux officiel où les devises ne sont plus disponibles auprès des établissements bancaires, un taux du marché parallèle, fixé à 2 000 LL/USD par le syndicat des agents de change, et un taux au marché noir dont le cours fluctue en fonction de l’offre et de la demande.

Egalement, le Président de la Chambre aurait accepté le principe d’une réforme importante du secteur de production de l’électricité publique où certains de ses proches possèderaient des intérêts. Cette demande du FMI était, jusqu’à présent, l’un des principaux obstacles à l’acceptation du plan qui sera ainsi mis en place.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.