Nouvelle menace contre les internautes libanais, la compagnie nationale OGERO pourrait ne plus pouvoir payer le mazout nécessaire au fonctionnement des générateurs de ses centrales lors des coupures d’électricité d’ici 10 jours suite à une décision judiciaire.

Selon cette décision, les comptes de la compagnie sont pour l’heure gelés suite à une décision judiciaire en date du 28 janvier sur fonds d’accusation de détournements de fonds publics. Ainsi, suite à cette décision, ses fournisseurs de fioul auraient depuis cessé d’acheminer cette précieuse marchandise également en raison des nombreux retards de paiement, OGERO étant incapable pour l’heure d’honorer ces commandes.

Aussi, les commandes de matériels sont gelées.

Autre menace, cette fois-ci au niveau de la connexion globale du Liban au reste du Monde, il s’agirait de payer – en dollar, une devise qui fait actuellement cruellement défaut au Liban – les frais de connexion liées à l’utilisation de câbles sous-marins. Certaines informations font état d’une possible interruption globale d’internet au Liban, fin mars, en dépit des propos qui se souhaitaient être optimistes de son directeur général.

Plusieurs centrales téléphoniques, notamment au Sud du Liban, seraient déjà victimes de pénuries de fioul lors des coupures d’électricité.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.