Moins d'une minute de lecture

Le symbole de la Révolution, le fameux Poing incendié hier par des partisans du désormais premier ministre désigné Saad Hariri, est revenu Place des Martyrs, au centre-ville de la capitale, Beyrouth, indique une dépêche de l’Agence Nationale d’Information.

Au total, non pas un mais deux Poings ont été placés par les protestataires

Quatre personnes impliqués dans sa destruction hier soir, ont été arrêtés par les Forces de Sécurité Intérieur. Il avait été détruit lors d’un face à face entre partisans de la Révolution qui dénonçaient le possible retour de Saad Hariri au Grand Sérail, à quelques jours près de l’anniversaire de sa démission et sympathisants de ce dernier.

Cette information intervient alors que l’ancien premier ministre a été nommé par 65 voix lors des consultations parlementaires obligatoires menées par la Présidence de la République. Saad Hariri a indiqué souhaiter mettre en place rapidement un gouvernement composé de « spécialistes non partisans », amenant de nombreuses personnes à s’interroger sur cette possibilité. Il avait déjà mis 9 mois à composer le précédent gouvernement qu’il dirigeait.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.