genocide armenien

C’est l’histoire d’un peuple qui vivait en paix
Jusqu’au jour où l’épée Ottomane l’a frappé
Extermination raciale des Arméniens
Pour les rayer de l’existence par tous moyens
C’était depuis longtemps, c’était il y a 100 ans
Le souvenir des atrocités reste encore vivant
Plaines et montagnes inondées de sang
Racontent les massacres de millions d’innocents

Politiciens, intellectuels et religieux arrêtés
Au motif d’un prétendu complot décapités
Soldats et gendarmes arméniens dans l’armée
Meurent abattus ou périssent affamés
Les hommes exécutés à sang froid dans les vallées
Massacrés à coups de sabres, à coups de pistolets
Des notables, dans les places publiques, sont pendus
Des femmes enceintes gisant au sol le ventre fendu

Des hommes pourchassés, égorgés par des lâches
Leurs corps mutilés, déchiquetés par les haches
Les cranes des enfants écrasés contre les rochers
Des vieux impuissants devant leurs proches écorchés
Des jeunes filles enlevées et violées
Des enfants entassés dans des hangars, brûlés
Ou conduits en pleine mer dans des barges, noyés
Et ceux qui échappent se retrouvent fusillés

Arrachés à leur terre, déracinés par milliers
Leurs villages dévastés, leurs maisons pillées
Leurs églises détruites, de leurs biens dépouillés
Vers le désert de la Syrie ils sont déportés
Dans les convois de la mort en wagons ou à pieds
Massacrés en route par des bandes armées
Les survivants de cette cruauté, de cet abattoir
Sont entassés dans des camps, de véritables mouroirs

Un million et demi d’Arméniens ont péri
Ayant pour seul crime d’être enfants d’Arménie
Ce peuple qui a versé tant de sang et de larmes
Le feu de la colère crépite encore dans son âme
Sa mémoire n’a rien trahi de son histoire
Il a triomphé contre la mort, contre le désespoir
Sa voix endeuillée au loin se propage
Appelant justice aux martyrs du carnage

Ce sont juste mes mots pour décrire les maux
D’un peuple vaillant qui a crié si haut
D’un peuple courageux qui a refusé de mourir
Qui a lutté en toute dignité pour survivre
Que les flambeaux de la conscience éclairent les esprits des nations
Pour reconnaître le génocide qui a ravagé des millions
Pour mettre fin à ce déni, à ce silence honteux
Et que les âmes des martyrs reposent en paix dans les cieux

En mémoire des martyrs du génocide Arménien.

Ramzi SelouanPar Ramzi Selouan
Avocat à la Cour au Barreau de Beyrouth,
Spécialisé en Droit d’Auteur et Droit du Divertissement.

Comments are closed.