Le premier ministre désigné Mustapha Adib en compagnie du Président de la République, le Général Michel Aoun. Crédit photo: Dalati & Nohra
Moins d'une minute de lecture

Alors que le temps commence à manquer face au délai imposé pour l’obtention de l’aide de la communauté internationale face à la crise économique, le Premier Ministre désigné Mustapha Adib s’est rendu auprès du Président de la République, le Général Michel Aoun pour évoquer avec lui la formation de son cabinet.

À l’issue de la réunion, le premier ministre a estimé que les consultations se poursuivent dans une atmosphère qu’il a qualifié pourtant d’excellente avec le Président de la République.

Pour rappel, Mustapha Adib a été nommé le 31 août dernier suite à des consultations parlementaires contraignantes avec pour mission de former un gouvernement capable de lancer le programme de réformes économiques exigées par la communauté internationale en vue d’obtenir l’aide de celle-ci face à la crise économique.

Plusieurs écueils se dressent désormais face au premier ministre désigné. Ce dernier souhaitait ainsi mettre en place un gouvernement technocrate excluant de facto la classe politique actuelle et comme souhaité également la communauté internationale alors que les partis politiques et notamment le Président de la République, le général Michel Aoun, ainsi que le Président de la Chambre Nabih Berri souhaiteraient la formation d’un gouvernement politico-technocrate.

Par ailleurs, Mustapha Abid se heurte également à plusieurs demandes. Ainsi, il souhaitait mettre en place une rotation des portefeuilles ministériels entre communauté, ce que refuse notamment Nabih Berri qui insiste à ce que la communauté chiite conserve le ministère des finances.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français