Source Photo: Wikipedia

Le Liban pourrait acheter 2 patrouilleurs hauturiers, indique le site Mer et Marine . Il s’agirait des premières acquisitions du Pays des Cèdres, puisque les unités actuellement en fonction avaient fait l’objet de dons de pays tiers.

Ainsi, une délégation libanaise se serait rendue auprès des chantiers de la Socarenam, pour étudier cet achat. 2 généraux ont ainsi pu assister au lancement du 3ème exemplaire du PAG La Combattante, de classe La Confiance.

Pour rappel, il s’agit d’une classe de patrouilleurs hauturiers de 700 tonnes à pleine charge, commandé par les autorités françaises dès 2015, comptant un équipage de vingt-quatre marins et pouvant aussi accueillir 14 personnes supplémentaires et possédant une autonomie en opération est d’une douzaine de jour en mer. Les patrouilleurs sont armés par un canon télé-opéré Narwhal de calibre 20 mm fournit par Nexter

Le Liban compte renforcer sa marine, parente pour le moment pauvre de l’Armée Libanaise avec une part réduite du budget de l’institution et 1 800 hommes seulement, avec la prochaine exploitation de sa zone économique exclusive. Le Pays des Cèdres compte sur cette manne financière pour rembourser une partie importante de sa dette publique qui atteint 150% du PIB et alors que les déficits budgétaires ont atteint la somme record de 11% du PIB, soit 6.7 milliards de dollars, rien que pour 2018.

Les autorités libanaises comptent ainsi confirmer la présence d’hydrocarbures et de ressources gazières dès fin 2019. En effet, le consortium qui a gagné le premier appel d’offre et constitution par Total, ENI et Novatek compte alors creuser son premier puit exploratoire au niveau du bloc 4, au large de la capitale libanais Beyrouth.

Cependant, l’exploitation des blocs situés à proximité des zones israéliennes s’avère plus problématique. En effet, Tel Aviv revendique une surface de 800 km2. Les 2 pays – en guerre techniquement depuis 1948 – se sont entendus pour des négociations via une médiation américaine au siège de la FINUL à Nakoura afin de délimiter les zones allouées à chacun.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.