Le Président de la Chambre, Nabih Berry, a estimé que la présence de 3 membres du Parlement appartenant au Hezbollah sur la liste des personnes sanctionnées par l’Administration Américaine est une attaque contre la représentation nationale et contre le Liban.

Nabih Berry réagissait ainsi aux sanctions du Trésor Américain contre le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, Mohammed Raad et son collègue Mohammed Sherry également membre du mouvement chiite. Autre personnalité sanctionnée Chafic Safa, un membre du bureau en charge de la sécurité du Hezbollah.

Les Etats-Unis accusent ainsi les 2 parlementaires libanais d’utiliser leurs postes pour « des activités violentes », selon le communiqué. Le Hezbollah, indique le communiqué du Trésor Américain, utilise ses parlementaires pour manipuler les institutions libanaises et soutenir les intérêts financiers et la sécuritaires du « groupe terroriste » et améliorer les « activités malignes » de l’Iran. Le gouvernement américain indique vouloir ainsi continuer à soutenir les efforts du gouvernement libanais pour protéger ses institutions de l’Iran « et de ses proxies terroristes » pour avenir prospère et en paix.

Plus précisément, concernant Mohammed Raad, cette décision serait motivée par des propos de ce dernier indiquant que le Hezbollah et un parti de résistance militaire sans séparation entre son aile politique et armée.

Ils accuseraient Mohammed Sherry d’avoir menacé des employés d’une banque libanaise et leurs familles suite au gel de ses comptes en raison de sanctions américaines. Il serait également lié à Adham Tabaja, un homme d’affaire libanais qui financerait le Hezbollah.

Quant à Chafic Safa, Washington l’accuse de contrôler les ports et postes frontaliers libanais à des fins de contrebande et de faciliter les transferts du Hezbollah.

Il s’agit des premières sanctions américaines visant des hommes politiques élus libanais, Washington, contrairement à Bruxelles, refusant de faire la distinction entre la branche politique du Hezbollah et son aile militaire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.