La Prison de Roumieh
La Prison de Roumieh
Moins d'une minute de lecture

Le Ministère de l’intérieur a indiqué au quotidien The Daily Stars qu’une épidémie touche la prison de Roumieh, avec 228 individus contaminés parmi les prisonniers sur plus de 3 000 détenus. 25 membres du personnel seraient également touchés.

Les prisonniers seraient transférés vers des structures pour l’heure inhabitées pour éviter de contaminer d’autres personnes. Quant aux surveillants, ils sont amenés à être placés en quarantaine à leur domicile.

Cette information intervient alors que des manifestations de proches des prisonniers ont occasionnellement lieu. Ils demandent ainsi la libération des leurs. Une émeute a également eu lieu au niveau du bloc B de la prison, connu pour héberger de nombreux individus liés à des réseaux terroristes.

Le bâtonnier de l’ordre des avocats de Beyrouth, Melhem Khalaf a estimé que les conditions de détention actuelles équivalent à une bombe à retardement humanitaire, appelant par ailleurs, les autorités à prendre des mesures urgentes telles que la libération de détenus à exception de ceux impliqués dans des crimes de haine ou impliqués dans des réseaux terroristes.

Hier, le ministère de la santé a indiqué que 634 personnes auraient été diagnostiquées comme contaminées par le coronavirus COVID-19 au cours des dernières 24 heures. Le Ministère de la santé indique également que 6 personnes seraient également décédées durant cette période. Au total, 26 083 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban.

16 190 cas sont actuellement actifs et 9 634 personnes sont guéries. 66% des personnes contaminées présentent toujours une contamination par le virus, un taux assez élevés par rapport aux autres pays mais en légère baisse depuis une semaine.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.