Des photographies du Liban confronté au coronavirus. Lundi 23 mars 2020. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
2 minutes à lire

Face à la recrudescence du nombre de cas, les autorités libanaises envisagent la mise en place de mesures de confinement par zone géographique.

Pour rappel, le nombre de cas dépasse désormais le chiffre de 1 000 par jour. Les observateurs s’attendent à une forte augmentation du nombre de décès d’ici 2 semaines, le nombre d’hospitalisation étant également en forte augmentation et les capacités hospitalières arrivant à saturation.

Le nombre de contamination locale dépasse largement le nombre d’arrivée de personnes contaminées, avec seulement 1 cas pour la journée d’hier.

Le bureau du ministre sortant de la santé a ainsi indiqué qu’il s’agira de mettre en place un système de zones.

  • Zone blanche – 5 cas en totalité – avec risque réduit: Seul le port du masque et les mesures de distanciation seront recommandées.
  • Zone verte – moins de 4 cas pour 100 000 habitants sur 14 jours – avec risque faible: les personnes en contact avec les personnes contaminées seront testées, tracées et mises sous isolation.
  • Zone Jaune – entre 4 à 8 cas pour 100 000 habitants sur 14 jours – avec risque modéré: Des mesures de test intensives seront mises en place. Elles ne concerneront non seulement les personnes en contact avec les personnes contaminées mais également les habitants de cette zone de manière aléatoire. Un couvre-feu sera imposé à partir de 7 heures du soir.
  • Zone Rouge – plus de 8 cas pour 100 000 habitants sur 14 jours – avec risque élevé: les habitants seront appelés à se confiner chez eux avec un confinement général local.

Une plateforme digitale devrait être mise en place par les autorités libanaises afin d’informer la population de chaque zone. Ces mesures seront mises en place avec la collaboration du ministère de la santé et de l’intérieur.

Cependant, ces mesures réclament un effort de la part de la population qui semble aujourd’hui être réticente à ces mesures notamment dans certaines régions fortement touchées par le coronavirus, alors que des organismes économiques ont déjà indiqué s’opposer à de nouvelles mesures de confinement. en raison de la crise économique.

Pour l’heure, le Liban compte 37 258 personnes qui ont été ou qui sont contaminées. Le nombre de personnes présentant les signes actifs de la maladie est de plus de 20 000 cas.

Autre sujet d’inquiétude, les prisons libanaises avec un taux de positivité de 35% à Roumieh par exemple. Sur plus de 1091 tests, 377 cas positifs ont été détectés, soit un taux de 37%. Même cas de figure à la prison de Zahlé, avec 42.6% des prisonniers atteints, ce qui pourrait préfiguré le nombre de cas si les mesures de confinement ou de distanciation sociales n’étaient pas mises en place.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.