Défilé aérien de de l'Armée Libanaise. Crédit Photo: François el Bacha

L’Armée Libanaise a arrêté la veuve d’un kamikaze, auteur de l’attentat de Daesh visant Haret Hreik dans la banlieue Sud de Beyrouth. L’arrestation aurait eu lieu dans la région de Wadi Khaled au Nord Liban.

Cette dernière, Ghinwa al-Ahmed, était illégalement entrée au Liban, selon le communiqué de l’Armée. Elle serait toujours membre de l’organisation terroriste.

Pour rappel, cet attentat commis par Mohammed al-Satem, avait couté la vie à 4 personnes et blessés 77 autres personnes. Il avait été revendiqué par Daesh qui indiquait vouloir viser la banlieue Sud, fief du Hezbollah en représailles à l’action de l’aile militaire chiite venue soutenir le régime du Président Syrien Bachar el Assad. le commanditaire de cet attentat avait également été arrêté.

Pour rappel, les autorités libanaises craignent actuellement que des membres de Daesh et d’Al Nosra pénètrent à nouveau sur le territoire du Pays des Cèdres en raison des multiples défaites subies sur le sol syrien.

Un officier des services de renseignement de l’Armée Libanaise a été tué fin mars dans cette même région.

La région de Wadi Khaled – dont beaucoup d’habitants d’origine syrienne ont été naturalisés en 1994 – a constitué une base arrière aux groupes rebelles agissant dans les provinces de Homs et de Hama en Syrie au début de la guerre civile syrienne. Les organisations terroristes de Daesh et d’Al Nosra ont contrôlé une partie du territoire libanais, notamment dans la région d’Aarsal dans le caza de Baalbeck Hermel suite à une opération militaire en aout 2014.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.