Le mouvement de protestation contre la dégradation des conditions sociales et économiques se poursuit avec la fermeture à la circulation de certaines routes au Nord du Liban et au Sud du Pays.

Au Nord du Liban, l’accès à Tripoli est perturbé avec un barrage mis en place dans les 2 sens au niveau de l’autoroute au lieu dit de la Palma.

Dans le quartier de Kiyan de la localité de Nabatiyeh également, dans le fief du Président de la Chambre Nabih Berri, la circulation de l’axe Nabatiyeh Al-Zahrani est interrompu.

Les manifestants dénoncent dans les 2 cas, la dégradation de la parité entre livres libanaises et dollars ces derniers jours, la monnaie locale ayant touché le seuil symbolique des 10 000 livres libanaises par dollars. Désormais, le salaire minimum local n’attendrait plus que 2,33 dollars par jour alors que le seuil de pauvreté serait fixé à six dollars par jour. Plus de 65 % de la population vivrait ainsi désormais sous le seuil de pauvreté.

Certaines sources accusent les banques d’être à l’origine de la dégradation de la parité de la monnaie locale, ayant acheté une importante quantité de devises étrangères ces derniers jours dans un marché restreint pour faire face aux conséquences de la circulaire 154 de la Banque du Liban qui arrivait à échéance le 28 février dernier, ce qu’a réfuté l’Association des Banques du Liban par un communiqué publié par elle hier.

La présidence de la république a ainsi convoqué le gouverneur de la banque du Liban en lui-même, Riyad Salamé ce matin afin de déterminer les causes de ce dérapage actuel.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.