La centrale sur le départ, au large des côtes de Jounieh, au nord de la capitale, Beyrouth, ce mercredi 24 octobre 2018. Crédit Photo: François el Bacha, Libnanews.com, tous droits réservés.

Après avoir défrayé les chroniques cet été, la barge Esra Sultan a fait ses adieux au Liban.

Pour rappel, cette barge avait fait l’objet d’un prêt gratuit d’une durée de 2 mois de la part de l’entreprise turque, provoquant par ailleurs, une vive polémique. À l’origine sensée s’amarrer à la centrale de Jieh puis de Zahrani, elle avait fini par accoster dans le complexe de la centrale de Zouk, suite à l’opposition de la population soutenue par des partis politiques et notamment Amal.

Les régions du Kesrouan ainsi qu’une partie des régions de Jbeil et du Metn ont ainsi pu bénéficier de plus d’électricité durant la saison de l’été. Les unités ne fonctionnaient cependant pas à plein rendement en raison de l’incapacité du réseau de distribution électrique incapable de gérer le surplus de production.

Pour rappel, le Liban souffre depuis de nombreuses années d’un déficit de production d’électricité alors que la société publique Electricité du Liban reste déficitaire de 1.4 milliards de dollars couvert par le trésor public.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.